Benjamin R. Rich

Benjamin R. Rich (1925-1995) a été notablement le patron de la branche de Lockheed sur les recherches avancées, qui a donné ensuite la société Lockheed Skunk works, une des sociétés du groupe Lockheed. On peut voir sur cette page les avions qui ont été conçus par ce département...

Il a été remarqué dans le milieu UFO par ses déclarations sur la fin de sa vie, dont une phrase en particulier

“We already have the means to travel among the stars, but these technologies are locked up in black projects and it would take an act of God to ever get them out to benefit humanity….. anything you can imagine we already know how to do.”

Nous avons déjà les moyens de voyager parmi les étoiles, mais ces technologies sont vérrouillées dans les 'projets noirs", et il faudrait une intervention divine pour en faire bénéficier l'humanité...tout ce que vous pouvez imaginer, nous savons déjà comment le faire".

 

Le probleme de ce type de déclaration est la difficulté à vérifier / authentifier. Les recherches sur le web se renvoient les unes aux autres.  En voici une typique.

Article sur OVNI-USA.COM

 

Video d'un ami de Mr Rich,  Jim Goodall, conservateur du museum de l'aviation à Seattle. On peut supposer que vu son poste, il n'a pas trop d'interêt à dire des co....ies

10 jours avant sa mort, je parlais avec Ben, et il me dit : "Jim, on a des choses au dela du désert qui sont 50 (fifty) années en avance sur ce que tu peux imaginer". Ils ont 4500 personnes travaillant à Lockheed Skunkworks. Mais qu'est ce qu'ils font depuis 20 ans? Ils construisent quelque chose.

 

Conclusion: Il est sur que les 'blacks programs' nourissent beaucoup de phantasmes. A l'évidence ils ont produits des technologies très avancées sur leurs compétiteurs, mais on ne peut pas parler de 'saut quantique', ca reste de la progression logique.  IL y a surement dans les cartons des idées, des prototypes, des approches théoriques, qui sont effectivement 50 ans en avance. Ce n'est pas pour autant possible de les produire.  Ce n'est pas en contradiction avec les propos de Ben R. Rich.